Contribution de Célia

Home / Contributions / Contribution de Célia

Contribution de Célia Stuchlik, lycéenne de 16 ans en banlieue Parisienne.

         A/ Le Parlement des Jeunes

Un maître mot : parole.

Parole, voix. Tout le monde a en effet le droit d’être entendu. Un droit qui n’est que partiellement respecté aux yeux de la jeune génération. Les jeunes sont intelligents, les jeunes sont dynamiques, et, plus que tout, les jeunes sont l’avenir. C’est pourquoi nous devrions mettre en place un dispositif leur permettant de faire les bonnes décisions et de débattre les bonnes questions.

La première étape, c’est la com.  Le truc à éviter, c’est le bide. Pour cela, nous devons mettre toute notre énergie sur la diffusion du projet. Il faut passer par les médias, lancer une page Facebook, la promouvoir au maximum, créer un compte Twitter affilié ; il faut être actifs, il faut être motivés. C’est là que tout se joue.

B/ Les Elections

Le UKYP relie le nombre d’élus au nombre de jeunes dans la région. C’est une bonne idée, mais qui ne favorise pas forcément la décentralisation ; il faudra donc peut-être fixer un quota d’élus maximum, de telle manière que Paris ait le même nombre d’élus que Lyon, par exemple.

Chacun serait libre d’organiser sa campagne comme il le souhaite, tout seul ou à l’aide d’une équipe, mais un encadrement des listes serait nécessaire, de sorte que tout le monde ait sa chance

Les élections se feraient au suffrage universel direct.

C/ Les réunions, les congrès

Un grand congrès par semestre à l’échelle nationale me semble nécessaire. Des réunions pourraient être organisées tous les mois, ou tous les deux mois, à l’échelle régionale. Tout le déroulement des rassemblements serait ou filmé ou retranscrit sur le site, la page Facebook, le compte Twitter.

Pour ce qui est de l’organisation approfondie du Parlement, je m’abstiens, ne sachant pas trop quelles modifications apporter par rapport au UKYP.

Un financement serait effectué par le gouvernement.

D/ Une communication permanente avec les jeunes de France

Enfin, le plus important est de rester connecté avec tous les jeunes de France, via les réseaux sociaux, le site Internet, etc. Quelles questions souhaiteraient- ils débattre ? Quelles sont leurs priorités ? Des enquêtes Internet ou dans les médias seraient régulièrement organisées.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.