Contribution de Gaël

Home / Contributions / Contribution de Gaël

Le nombre de nos participations permettra leur diversité, je me permets donc d’imaginer un « Parlement idéal » qui manquera peut-être d’un certain réalisme mais qui ne manquera pas en tout cas, je l’espère, d’un ancrage dans les réalités de notre France contemporaine.

 

                   1/ Présentation

A une époque où la démocratie représentative est en crise, la mise en place d’un projet d’une assemblée de la jeunesse est d’abord un véritable défi. En effet, l’abstention devient la première gagnante des élections et la tendance n’est pas au mieux. Ainsi, à quoi bon mettre en place un parlement des jeunes si finalement les institutions habituelles sont déjà à bout de souffle ?

Le parlement des Jeunes ne devrait pas être une « mini assemblée nationale » mais un organe supplémentaire des institutions de la République, consulté sur les questions pour lesquels la jeunesse de France ne peut pas être mise à l’écart ! De plus, une telle assemblée ne serait pas un lieu de débats partisans. Si chaque jeune peut avoir son opinion politique, c’est d’abord une vision globale de la jeunesse, sans « instrumentation politique » qui doit primer.

                   3/ Fonctionnement

Les élections pourraient se faire à l’aide des lieux d’éducations. En effet qui dit lycée ou collège dit concentration de jeunes. Néanmoins, quand on voit les faibles taux de participation des élèves aux élections de vie lycéenne on se rend d’un premier problème : comment rendre l’élection attractive ? Ceci est un point que l’on reverra plus tard et qui doit bien entendu être discuté.

On peut aussi imaginer calquer les dates d’élections sur le calendrier des élections locales (municipales, départementales, régionales) ou même sur les élections nationales (?) pour amener les jeunes à prendre l’habitude de voter.

                   4/ Les élus

Elus pour un mandat de 3 ans avec renouvellement par tiers chaque année. Pourquoi 3 ans ? Parce qu’il faut une durée de mandat qui soit à la fois assez longue pour pouvoir penser sur un relatif moyen terme (même si c’est du court terme 3 ans, certes, mais dans la vie d’un jeune c’est plus du moyen terme) et qui ne soit pas trop longue pour ne pas trop « effrayer » les possibles candidats. Ensuite un renouvellement par tiers permet un « rafraîchissement » et plus de contact entre des élus déjà bien informés des fonctionnements de l’institution et de nouveaux élus, qui pourront apprendre de ces contacts.

Ceux-ci pour représenter la jeunesse au maximum pourraient être éligibles de  14 à 17 ans (inclus). Les âges des élus oscilleraient ainsi de 14 pour le plus jeune à 20 ans pour le plus âgé. Bien sur cette « version » n’est pas sans poser problème puisque la différence de mentalité entre les élus de 20 ans et ceux de 14 ans pourrait être plus un frein qu’un moteur.

Sinon, on peut imaginer un système de mandat d’un an avec une fourchette d’éligibilité de 14 à 18 ans.

                   5/ Les assemblées

On pourrait mettre en place un système de réunions plénières préparées par les travaux effectués par des commissions. En plus de ces réunions ordinaires pourrait se mettre en place un événement annuel particulier, comme une journée de la jeunesse, vitrine de l’assemblée permettant de faire un bilan chaque année …

                   6/ Objectifs

Les objectifs d’un tel projet sont divers mais renvoient tous à l’idée que la jeunesse a un rôle à jouer dans la vie politique de France. Et, dans le contexte d’une crise de la démocratie parlementaire, impliquer la jeunesse pourrait permettre de redorer le blason du système politique actuel.

Ainsi, les objectifs sont les suivants :

–          Avoir une représentation nationale permettant un poids local.

–          Rapprocher la jeunesse de la politique.

–          Inculquer une culture de la politique à la jeunesse afin de poser les premiers jalons d’une modification du rapport à la politique qu’ont les jeunes.

–          Accorder un vrai pouvoir de décision à un groupe actuellement peu écouté et peu compris.

–          Défendre une vision unitaire de la jeunesse.

 

 

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.